Le bon Combat 3

Nous venons de passer un temps dans la source de notre baptême. Nous avons revisité partiellement les fondements de notre chrétienté. Et nous voulons aller de l’avant en ce qui concernent le royaume de notre Seigneur.

Les trois prochains messages seront fait par votre serviteur, avec comme titre :

  1. Le bon combat commence par écouter le Seigneur…
  2. Le bon combat recherche la justice, la piété, la foi, l’amour, la patience, la douceur
  3. Le bon combat doit se faire jusqu’au bout !

Nous allons marcher avec la parole de Dieu pour un temps, en cherchant ce qu’est le bon combat !

2Tm 4:7 j’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi:

Paul a persévéré jusqu’au bout. Malgré des situations difficiles comme

  • Démas qui l’a abandonné. Son nom qui veut dire gouverneur du peuple, rélève son intention au travers de l’évangile : Gouverner le peuple. Sachez que le fait d’être mis en autorité sur une communauté peut rapidement monter à la tête, et permettre un contrôle sur les personnes, que l’on nomme abus spirituel.
  • Alexandre, l’ouvrier en cuivre, qui a montré envers Paul beaucoup de méchanceté. C’est ce qui arrive souvent quand des personnes se donne au Seigneur et que la suite de la vie d’église rend aigri. Au début Alexandre dans actes 19, voulait parler à la population de la ville d’Ephèse qui était contre Paul à cause du business de statuettes de la déesse. Ses attentes de l’action de l’évangile, de la constitution de l’église devait reposer sur des modes de pensées qui ne correspondait pas à ce que Paul enseigner. Alors il est devenu méchant contre Paul et ce qu’il représenté. Les plus virulents attaquant de l’église sont des personnes déçues par l’église.
  • Personne qui ne l’a aidé dans sa défense envers les autorités. Nous apparaissons unis dans nos lieux de culte et de prière, mais en place public, devant les gouvernants, quel est notre réaction ? Sommes nous prêt à aller manifester le 24 mars pour dire non aux lois iniques que nos autorités nous impose.
  • Le fait d’être délivré des lions. Je rappelle ici que le lions est le symbole aussi de Satan, avec cette image de Lion qui rôde pour cherche quelqu’un à dévorer. Mais c’étati surtout le sort réservé aux chrétiens dans la fosse.


Paul a été jusqu’au bout de sa course. Course qui je le rappelle selon les ouvrages historique de l’époque, se finit par une décapitation, et non une crucifixion car il était citoyen Romain, à l’âge de 62 ans.
Bonne course, quand on regarde la carte de ses voyages. Photo voyage de paul

Le bon combat se fait au pas de course. Et comme toute courses, il faut s’entraîner. Car c’est une course de fond, ce n’est pas un sprint de 100 m. Cette course demande des caractéristiques particulières que nous allons partager ensemble ce matin. Vidéo Marathon

Historique du Marathon :
Le marathon a été créé pour commémorer la légende du messager grec Philippidès, qui aurait parcouru la distance de Marathon à Athènes pour annoncer la victoire contre les Perses en 490 av JC. Il serait mort aux pieds des autorité de la ville en leur annonçant qu’ils avaient eu la victoire.
Nous avons un Marathon à faire, une course qui consiste à annoncer la victoire de Jésus au monde entier, et ceci jusqu’à ce que Jésus revienne. Et nous devrions dire un Jérusalem et non Marathon. Car Jérusalem est le nom de la ville où eu lieu la victoire, et c’est le nom de la ville céleste qui reviendra sur terre.(Apo 21)

J’ai personnellement fait un marathon une fois. Mon corps s’en souviens encore. Photo du diplôme.

Les conditions pour faire la course jusqu’au bout :
Dans un premier temps nous allons voir ce qu’il ne faut pas faire, et ensuite pour bien retenir l’essentiel nous allons parcourir des points qu’il faut travailler pour finir la course.

5 points à éviter

1. Le mauvais choix d’objectif chronométrique
Nous avons tous une petite voix dans la tête qui nous dit que nous sommes le meilleur et que nous allons éclater les autres. C’est l’esprit de compétition. Mais tout marathonien vous dira qu’il n’est pas facile, à moins de débuter complètement, de descendre son chrono d’un quart d’heure à chaque marathon…
Impératif pour faire les bons choix de parfaitement situer son potentiel : Vous devez connaître vos capacités sportives, cela paraît évident pour faire du sport. Mais dans le combat spirituel que nous avons à mener, il en va de même. Quelles sont vos capacités spirituelles ?

 

  • Les talents que vous devez faire fructifier ? Luc 19 et la parabole des talents. Combien le Seigneur vous en a t-il confié et comment allez-bous les faire fructifier ?
  • Le don ministériel que vous avez reçu ? Ephésien 4:11, Dieu vous a t-il appelé à un des ses ministères ? Et si oui, lequel ?


2. Une préparation trop courte

Le marathon, n’est pas une distance anodine tolérant une préparation approximative

Huit semaines pour un coureur très expérimenté courant toute l’année plusieurs fois par semaine, et participant régulièrement à des épreuves chronométrées est un strict minimum.

Dix à douze semaines semblent nécessaires pour la plupart des coureurs.

Vous vous doutez bien que de faire une course pour Dieu demande un minimum de préparation dans la prière. Tout comme le marathon en fonction de notre forme spirituelle, cela peu effectivement prendre moins de temps. Mais de toute façon, il faut du temps dans la prière, dans l’intercession.

Ce que nous sommes conscient de faire pour notre corps, nous ne le ferions pas pour le corps de Jésus Christ ? Selon les supplications de la parole :

 

  • Priez donc le maître de la moisson
  • Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation;
  • Veillez donc et priez en tout temps,
  • Frères, priez pour nous


3. Des entraînements trop rapides

Il est fréquent que les coureurs ne respectent pas les allures du plan d’entraînement lorsqu’il s’agit d’aligner les kilomètres à allure spécifique marathon.

Nous voulons tous faire de nos séminaires, de nos conférences, un modèle pour le combat que nous livrons dans la vie de chaque jours. Mais l’entraînement doit se faire au même rythme que l’épreuve.

Nous arrivons à tenir une conférence dans la présence de Dieu, avec une nourriture spirituelle abondante, et cela sur un WE de trois jours. Et nous croyons pouvoir refaire la même chose lors de la course que nous vivons chaque jours. Alors nous sommes vite essoufflé. Le souffle et cours. Pourquoi ?

Nous ne travaillons pas notre allure, mais nous travaillons nos émotions.

Ce qui accentue la sensation de vallée et de montagne.


4. Une mauvaise définition des priorités

Plutôt chronophage sur certaines sorties, la préparation doit être soigneusement calée dans l’emploi du temps et englobée dans la vie quotidienne, quitte à faire quelques sacrifices bien choisis…

Rythme de travail, activités familiales sont des données peu modifiables. Savoir tout concilier demande une organisation parfois rigoureuse, mais c’est la seule solution pour ne pas basculer dans une fatigue excessive entraînant sautes d’humeurs, surentraînement ou blessure. L’harmonie doit être pensée en amont de la préparation, collègues de travail et proches n’ont pas à faire les frais de vos choix sportifs !

La course ne se fait pas seule. C’est vrai, mais chacun à sa course. nous ne pouvons imposer notre course et ce qui en découle aux autres, et surtout à notre famille. Alors un vrai dilemme se pose, quand vous voyez ceux avec qui vous êtes proche, arrêter la course.

Notre course pour le Seigneur, commence par montrer une cohérence de vie entre ce que je dis et ce que je fais. Ceci pour dire que nous devons nous souvenir du message de ce Marathon. La victoire est gagné par Jésus Christ, et non par notre capacité à courir en toute circonstance. Si vos proches ralentissent , vous devez ralentir avec eux.

 

Luc 15:4 Quel homme d’entre vous, s’il a cent brebis, et qu’il en perde une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller après celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve?


5. Le manque de repos

Ou l’on parle évidemment des 8h de sommeil minimum permettant une bonne récupération des séances.

Cela doit nous faire vraiment comprendre que nous ne pouvons faire cette course, et la mener à terme sans rester dans le repos de notre Seigneur.

Je rappelle que le repos n’est pas que le dimanche. Dieu nous parle de cette période que nous vivons en tant que repos, dans la seule conditions que nous mettons notre foi en ce que notre Dieu Créateur à pourvu à chacun de nos besoins, avant même que nous pensions à ces besoins. Ce qui rejoins la priorité. Car si notre priorité n’est pas calqué sur celle de notre Père céleste, nous entrons dans le travail, dans l’épuisement.


5 points à tenir compte :

1 / Bien se nourrir avant : photo nutrition
Nous sommes bien conscient que se nourrir de fast food avant une course ne va rien aider à la course.
Les principes de base pour la nourriture des grands sportif c’est :

  1. Des glucides pour avancer. Il faut des sucres lents pour alimenter en carburant les muscles.
  2. De l’eau pour éviter de sombrer ! Le corps du marathonnien nécessite 2,5 l pour compenser les pertes en eau.
  3. Une boisson énergisante pour compenser les manques, et booster un peu l’action des glucides.


Mat 4:4 Jésus répondit: Il est écrit: L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.

 

  1. Les glucides c’est la bible
  2. L’eau c’est le Saint Esprit
  3. La boisson énergisante, c’est un don du Saint Esprit.


2 / Le ravitaillement est un geste qui sauve : photo ravitaillement
Nous venons de voir qu’il faut bien se nourrir. Alors c’est vrai que venir à l’église chaque dimanche nous permet d’avoir un bon repas spirituel avec des glucides au travers de la prédication de la parole, de l’eau par la présence du Saint Esprit et de la boisson énergisante par la louange dynamique.
Mais entre les dimanches, est ce que je m’arrête aux stands de ravitaillement.

  • Les réunions de prières Photo coursePO
  • Les groupes de prières
  • Les études bibliques

Notre mentalité peut nous dire, je suis fort, je peux tenir jusqu’à dimanche prochain, mais mon corps aurait certainement pris quelque chose.

Ce manque de ravitaillement peut produire une fringale avec les symptômes suivants: palpitations, nervosité, agressivité, chaleurs, transpiration et tremblements, la difficulté à se concentrer ou à s’exprimer, une vision embrouillée ou des étourdissements. Mais surtout ce besoin d’énergie coupe les jambes si l’on n’y remédie pas immédiatement. Et sans jambe pas de course. Sans course, pas de bon combat.
Il suffit de penser à se ravitailler !!!

3 / Il faut des bonnes chaussures !
Nous ne pourrons jamais courir longtemps et sans souffrance, sans une bonne paire de running.

Ephésien 6:15 mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l’Évangile de paix;

Photo chaussure evangl

Si nous faisons une course sur le chemin qu’est Jésus Christ, cela nous mènera obligatoirement à devoir témoigner de ce qu’il a fait dans nos vies. Sur ce chemin nous croiserons des personnes qui ne connaissent pas Dieu. Seront nous assez délicat pour amener cet évangile de paix., En tout cas cela fait partie de la course.

En conclusion : Dans cette série du Bon Combat, je sais que j’ai certainement était un peu dur, mais nous devons entendre le cri de l’Esprit à l’Eglise. : « Prépare-toi, oh ! Eglise, car la famine arrive et tu va devoir semer dans cette famine. Prépare-toi, oh ! Eglise car la persécution viens à cause de mon nom dit le Seigneur. »Nous devons dans cette période plus que jamais, nous soutenir les uns les autres.

Pour aller jusqu’au bout, il faut suivre le bon chemin !
Car souvenez vous de c prophète dans 1 Roi 13, qui fit tout ce que Dieu lui a dit de faire. Mais à la fin il écoute un vieux prophète qui lui dit qu’un ange lui dit qu’il devait manger chez lui.

Galate 1:8 Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème!

Ce prophète n’a pas fini sa course dans de bonnes conditions, et surtout pas au bon endroit, puisqu’il ne fut pas enterré dans le tombeau de ses pères.

La tentation de l’abandon n’est pas un mythe !

Tu es d’abord attaqué dans ton corps :

  • Les crampes
  • Les jambes qui ne suivent plus
  • Les cloques

L’ennemi peut attaquer ton corps par la maladie. Je suis chrétien est malade, aquoi bon croire en ce Dieu qui permette que je soit malade. Déjà retiens une chose : ce n’est pas toi qui malade, c’est ton corps. Et ensuite ce n’est pas une raison d’abandonné.

Tu es attaqué dans tes émotions :

  • Tu pleure
  • Tu rigole
  • Tu as de la rage contre celui qui t’a dit de t’inscrire.

Dans les moments d’épuisement, on ne sait plus si on souffre, si notre corps est en feu. On a chaud, on a froid, et cet état instable de nos émotions, nous invite à arrêter.

Tu es attaqué dans ton esprit :

  • Qu’est ce que je fous là ?

Le doute est une arme puissante pour nous faire abandonné. Il nous fait oublié ce que Dieu à déjà fait dans notre vie, pour nous rappeler toute les fois où nous avons déjà abandonné. Car nous pouvons abandonné.

Mais ce matin, je veux vous dire que si vous avez abandonner votre Marathon, sachez que dès maintenant Dieu veut vous dire : « je refait une ligne de départ devant toi ».
Car la course avec Dieu, recommence à chaque moment que tu le décide.
La repentance nous permet de remettre les chronos à zéro.
Et la foi se renouvelle par l’aide du Saint Esprit.

Faire le bon Combat, c’est simplement de garder le message de ce qui fait notre foi.
Comme Philippidès qui mourut aux pieds des autorités pour leur annoncer la victoire.
Somme nous prêt à courir dans les village de l’Oise pour annoncer que Jésus Christ à eu la victoire sur la mort!
Somme nous prêt à nous entraîner pour aller le plus loin possible dans cette course.
Une course qui n’est rien d’autre qu’un message d’espoir pour tout les specta teurs qui sont au bord du chemin.

Le Bon Combat 2

Nous venons de passer un temps dans la source de notre baptême. Nous avons revisité partiellement les fondements de notre chrétienté. Et nous voulons aller de l’avant en ce qui concernent le royaume de notre Seigneur.

Les trois prochains messages seront fait par votre serviteur, avec comme titre :

1. Le bon combat commence par écouter le Seigneur…

2. Le bon combat recherche la justice, la piété, la foi, l’amour, la patience, la douceur

3. Le bon combat doit se faire jusqu’au bout !

Nous allons marcher avec la parole de Dieu pour un temps, en cherchant ce qu’est le bon combat !

1Tm 6:11 Mais toi, ô homme de Dieu, fuis ces choses, et poursuis la justice, la piété, la foi, l’amour, la patience la douceur d’esprit; combats le bon combat de la foi; saisis la vie éternelle, pour laquelle tu as été appelé et tu as fait la belle confession devant beaucoup de témoins.

Le bon combat commence par la pratique de la justice :

La justice de Dieu nous parait toujours anormalement compliqué. Photo la justice

Tous ceux qui suivent Jésus ont une soif certaine dans leur cœur. C’est un zèle dévorant d’être saint devant Dieu, libéré du péché, victorieux sur la chair, pur et sans tache devant le Seigneur.

Le Saint-Esprit implante en réalité ce désir – une envie innée de vivre dans la droiture – dans le cœur de tous les êtres humains. Les gens de toutes religions, et même ceux qui n’en ont pas, sont enclins à vivre en faisant le bien, à aimer les autres, à être les meilleures personnes possibles. Bien-sûr, certains rejettent ce désir et font le contraire, mais ils restent conscients d’un profond désir de bien faire.

Bien sûr, nous sommes tous incapables d’accomplir ce désir à cause de notre nature pécheresse. Pour les incroyants, l’esprit de ce monde peut apporter la confusion entre ce qui est juste et ce qui ne l’est pas. Pour les croyants, le fait de ne pas réussir à vivre de façon à honorer Dieu peut ébranler notre esprit.

On retrouve ce désir de vivre dans la droiture derrière le sens du terme “justice”. Il signifie être en règle avec Dieu, vivre avec de bonnes motivations, des émotions et un comportement juste, et être en conformité avec Ses projets.

Pour être réellement justes, nous devons connaître ce qui est juste et ce qui ne l’est pas.

Être juste, est-ce avoir un bon comportement ? Non.

Tu peux faire de bonnes choses avec une mauvaise motivation. Certains chrétiens font de bonnes choses mais sont motivés par l’esprit des pharisiens. Leur attitude extérieure est bonne, mais, à l’intérieur, ils ne sont qu’ossements desséchés. Alors, être juste, est-ce avoir le désir ou la volonté de faire le bien ? Non, beaucoup de gens cherchent à vivre dans la justice avec grande passion mais ne réussissent pas à l’atteindre.

La Bible décrit notre justice avec deux mots : justification et sanctification.

En tant que chrétiens, nous avons besoin des deux dans notre vie. Le premier terme se réfère à une position : nous sommes justes aux yeux de Dieu. Le second terme se réfère à notre marche avec Dieu, à notre relation continue avec Lui.

Si nous n’avons pas été justifiés, nous ne pourrons jamais être justes. Nous pouvons faire toutes sortes de bonnes œuvres et passer des heures en prière, mais ces choses ne nous rendrons jamais justes. Être justifié, c’est être rendu juste.

Pour que cela soit possible, la colère de Dieu envers notre péché doit être apaisée. Une rançon doit être payée pour nos péchés pour que Dieu puisse les pardonner.

Nous savons tous que Jésus a payé ce prix (ou propitiation) pour nos péchés. Son sacrifice à la croix apaise la sainte colère de Dieu envers notre péché. Notre Sauveur a rempli toutes les conditions pour que nous soyons pleinement acceptés par le Seigneur et que nous nous tenions justes devant Lui une fois pour toute.

Donc rechercher la justice consiste à Marcher selon le Saint Esprit. Afin que nous oeuvrions pour une sanctification. C’est en travail a cette sanctification que nous excercons la justice de Dieu et que par conséquence nous sommes dans le bon combat.

Le bon combat demande une pratique de la piété :

1Tm 4:8-10 Exerce-toi à la piété; car l’exercice corporel est utile à peu de chose, tandis que la piété est utile à tout, ayant la promesse de la vie présente et de celle qui est à venir. C’est là une parole certaine et entièrement digne d’être reçue. Nous travaillons, en effet, et nous combattons, parce que nous mettons notre espérance dans le Dieu vivant, qui est le Sauveur de tous les hommes, principalement des croyants.

Définition de la piété : Attachement fervent à Dieu; respect des croyances et des devoirs de la religion,Sentiment de respect pour les dieux, pour les pratiques de leur culte.

La parole de Dieu nous dit que plutôt de perdre du temps à faire du sport, il vaut mieux que tu exerce la piété, c’est à dire que tu sois tous les dimanches à l’église, que tu donne ta dîme.

Je pense que vous n’avez pas cette version dans votre bible. Moi j’ai une version David Rouxel, une bible ointe par de l’huile de Jérusalem. Ce qui fait que toute mes pages sont collées les unes aux autres et que par conséquence, je m’attache à Dieu en écoutant ce que me disent les gens autour de moi.lol.

Vous comprenez qu’excercer la piété commence par lire la parole de Dieu et l’étudier. La méditer, ce qui revient à la ruminer pour en extraire le maximum de nutriment.

Histoire : Comme cet enfant qui du apprendre la parole de Dieu. Dans une famille chrétienne, tout se règle avec la parole de Dieu. La mère, un matin, envoie son fils Pierre à l’école. il refuse et elle lui dit: »tu honoreras ton père et ta mère….. (Exode 20, 12) ». à 16 heures, il dit: « maman, j’ai faim ». elle répond: « l’homme ne vivra pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu (Mt. 4,4) ».

Lundi matin, la maman le réveille pour l’école. alors Pierre lui repond: « femme, que me veux tu? mon heure n’est pas encore arrivée. (Jean 2,4).

 

Le bon combat demande un exercice de la foi :

Continuer d’exercer la foi pour chacun d’entre nous semble si facile, puisque nous avons le soutien de nos frères et soeurs en Christ. L’église est le lieu où je peux venir, même si je préférerais le dimanche matin rester chez moi pour faire une grâce matinée.

C’est bien avec une telle expression “grâce matinée”, que nous comprenons mieux la grâce de Dieu. Cela veut bien dire que je suis dans son repos, son sabbat.

Dans la paracha de la semaine, nous avons partager pendant ‘LE CEP”, ce que ce sabbat voulais dire pour nous en tant que Chrétien.

Version Darby

Exo 35:2 Pendant six jours le travail se fera, mais le septième jour sera pour vous un jour saint, un sabbat de repos consacré à l’Éternel: quiconque fera une oeuvre ce jour-là, sera mis à mort.

ce qui veut dire finalement que le jour du repos, le jour du seigneur pour nous, le dimanche est le repos du repos, puisque le travail va se faire. Autrement dit, nous avons foi que tout ce que nous faisons se fait par la grâce de Dieu. C’est Lui qui à pourvu à toute choses.

EX : Pour les corbeaux, de même, sauf que les graines ne sont pas dans le nid, ni le nid tout fait.

Pour notre foi, il en est de même. Dieu a pourvu à la foi, mais il faut l’exercer, la mettre en action pour qu’elle puisse être utile à notre existence. Tu ne sais pas pourquoi prier afin de l’exercer…

Vidéo de Chan..

Maintenant que nous avons tous au moins un sujet pour exercer notre foi. Continuons ensemble à veiller les uns sur les autres par des prières.

Le bon combat se fait avec patience :

La patience est importante dans la période que nous vivons,puisque nous venons de voir que la persécution existe. La semaine dernière je vous avez partager ce passage qui parle de cette persécution au travers de Matthieu 10:16-20. Dans Luc nous avons une version similaire qui nous dit :

Luc 21:12-19 Mais, avant toutes ces choses, ils mettront les mains sur vous, et vous persécuteront, vous livrant aux synagogues et vous mettant en prison; et vous serez menés devant les rois et les gouverneurs à cause de mon nom. Et cela se tournera pour vous en témoignage. Mettez donc dans vos coeurs de ne pas vous préoccuper à l’avance de votre défense, moi je vous donnerai une bouche et une sagesse, à laquelle tous vos adversaires ne pourront répondre ou résister. Et vous serez aussi livrés par des parents et par des frères, et par des proches et par des amis, et on fera mourir quelques-uns d’entre vous; vous serez haïs de tous, à cause de mon nom. Et pas un cheveu de votre tête ne périra. Possédez vos âmes par votre patience.

Pour ceux qui doute de l’évolution des moeurs à l’encontre des chrétiens en France, voici le mail que j’ai reçu ce matin concernant l’inauguration de la 4eme mosquée à Creil.

Photos sujet priere1,2et3

Ce qui va bien en résonnance avec la parole qui dit, à quoi sert-il de gagner le monde si tu perd ton âme.

La patience doit nous permettre de ne pas faire les choses avec précipitation, et surtout de faire les choses pour faire. Alors que Dieu simplement d’être qui nous sommes. Et là Corinne dit “Amen”, maintenant David il faut le mettre en pratique.

Il est clair que pour moi agir dans l’urgence est trop souvent vital, tellement je veux faire plus pour le royaume de Dieu. Mais je m’y prends si mal.

 

Le Bon combat se fait dans la douceur :

Bien sûr il est facile de se mettre dans la colère. Mais notre Seigneur nous demande de manifester de la douceur dans nos relations.

2Tm 2:24-25 Et il ne faut pas que l’esclave du Seigneur conteste, mais qu’il soit doux envers tous, propre à enseigner, ayant du support; enseignant avec douceur les opposants, attendant si Dieu, peut-être, ne leur donnera pas la repentance pour reconnaître la vérité,

Nous n’avons pas à nous battre pour la vérité, pour Jésus Christ. Je crois qu’Il est assez grand pour le faire lui-même. Mais nous devons continuer à marcher dans la vérité, ce qui nous aidera à manifester une douceur envers ceux qui veulent s’opposer à Jésus Christ.

Parfois la meilleur défense, c’est le silence. Il ne sert de rien de chercher à argumenter. Mais par notre présence et notre vie de prière, d’interpeler l’autre par une présence qui est en nous.

Ex : Repas avec les personnes de Diner presque parfait.

 

Le bon combat se gagne par l’amour :

Nous savons tous que le plus difficile dans ce monde c’est d’aimer, d’aimer vraiment. Nous utilisons souvent d’ailleurs des terme que notre intelligence ne peut comprendre.

un amour inconditionnel : Notre amour est toujours conditionné par quelque chose. Soyons clair que la première fois que l’amour c’est éveillé en moi pour Corinne, j’avais en moi des idées sur les conséquences de l’amour que je pouvais lui manifester. Ce n’était pas en ce temps là, ses qualités culinaires que je mettais en avant.

Sans avoir rencontrer cet amour inconditionnel en Jésus Christ, je ne sais pas si je serais aussi fier que je le suis aujourd’hui d’être son époux.

Dieu seul nous interpelle sur le fait d’aimer, pour aimer, sans rien attendre en retour.

Car l’amour de Dieu est certifié par Sa fidélité et Sa miséricorde. Mais plus encore par le don de son Fils Jésus Christ sur la croix.

Romains 5:5 Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos coeurs par le Saint Esprit qui nous a été donné.

1Jean 4:7-8 Bien-aimés, aimons nous les uns les autres; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour

1Jean 4:16 Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour; et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.

Pourquoi l’amour de Dieu est inconditionnel?

Car son amour est de toute éternité, c’est un attribut qui fait parti de la nature de Dieu.

Comment cela peut-il être possible, avant la création, qui Dieu pouvait -il aimer ?

Prouver que Dieu ne pouvait pas aimer de toute éternité, cela reviens à dire que son amour est conditionné à la création et donc il ne peut être inconditionnel.

Les anges, qui sont une création eux aussi ?

Alors qui ?

Le Père aime le Fils et le Fils aime le Père, et le tout dans un Esprit Saint.

La trinité est une garantie que l’amour de Dieu est inconditionnel, que cet amour est éternel et que par conséquence, inépuisable.

Gen 1:26 Et Dieu dit: Faisons l’ homme à notre image, selon notre ressemblance, ….

Tous les théologiens sont d’accord pour dire que le Dieu qui dit cela est un Dieu pluriel.

selon notre ressemblance !

Nous sommes donc fait pour aimer de façon inconditionnel. Le vrai péché du monde, c’est de nous faire croire que nous devons avoir des conditions à notre amour.

Pourquoi posons nous des conditions? car nous avons peur de la mort. Nous pensons que notre amour est lié à la durée de notre vie terrestre, alors que l’amour de Dieu est éternelle.

Il était là avant, il est là maintenant, et il sera demain avec nous !

Le bon combat du chrétien ne se livre pas avec les armes de ce monde.

Les résultats de notre combat ne se voit pas dans ce monde, mais ont une influence en ce monde.

Et de toute façon, notre bon combat est de proclamer une victoire déjà obtenue il y a 2013 années de cela sur une croix par Notre Seigneur Jésus Christ.

Voulez -vous être équipé pour ce bon combat ? Alors prenons la sainte cène ensemble.

Le Bon Combat 1

Nous venons de passer un temps dans la source de notre baptême. Nous avons revisité partiellement les fondements de notre chrétienté. Et nous voulons aller de l’avant en ce qui concernent le royaume de notre Seigneur.

Les trois prochains messages seront fait par votre serviteur, avec comme titre :

  1. Le bon combat commence par écouter le Seigneur…
  2. Le bon combat recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la patience, la douceur.
  3. Le bon combat doit se faire jusqu’au bout !

Nous allons marcher avec la parole de Dieu pour un temps, en cherchant ce qu’est le bon combat !

Lecture biblique :

1Timothée 1:1-20 Paul, apôtre de Jésus Christ, par ordre de Dieu notre Sauveur et de Jésus Christ notre espérance, à Timothée, mon enfant légitime en la foi: que la grâce, la miséricorde et la paix, te soient données de la part de Dieu le Père et de Jésus Christ notre Seigneur! Je te rappelle l’exhortation que je te fis, à mon départ pour la Macédoine, lorsque je t’engageai à rester à Éphèse, afin de recommander à certaines personnes de ne pas enseigner d’autres doctrines, et de ne pas s’attacher à des fables et à des généalogies sans fin, qui produisent des discussions plutôt qu’elles n’avancent l’oeuvre de Dieu dans la foi. Le but du commandement, c’est une charité venant d’un coeur pur, d’une bonne conscience, et d’une foi sincère. Quelques-uns, s’étant détournés de ces choses, se sont égarés dans de vains discours; ils veulent être docteurs de la loi, et ils ne comprennent ni ce qu’ils disent, ni ce qu’ils affirment. Nous n’ignorons pas que la loi est bonne, pourvu qu’on en fasse un usage légitime, sachant bien que la loi n’est pas faite pour le juste, mais pour les méchants et les rebelles, les impies et les pécheurs, les irréligieux et les profanes, les parricides, les meurtriers, les impudiques, les infâmes, les voleurs d’hommes, les menteurs, les parjures, et tout ce qui est contraire à la saine doctrine, conformément à l’Évangile de la gloire du Dieu bienheureux, Évangile qui m’a été confié. Je rends grâces à celui qui m’a fortifié, à Jésus Christ notre Seigneur, de ce qu’il m’a jugé fidèle, en m’établissant dans le ministère, moi qui étais auparavant un blasphémateur, un persécuteur, un homme violent. Mais j’ai obtenu miséricorde, parce que j’agissais par ignorance, dans l’incrédulité; et la grâce de notre Seigneur a surabondé, avec la foi et la charité qui est en Jésus Christ. C’est une parole certaine et entièrement digne d’être reçue, que Jésus Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier. Mais j’ai obtenu miséricorde, afin que Jésus Christ fît voir en moi le premier toute sa longanimité, pour que je servisse d’exemple à ceux qui croiraient en lui pour la vie éternelle. Au roi des siècles, immortel, invisible, seul Dieu, soient honneur et gloire, aux siècles des siècles! Amen!

Le commandement que je t’adresse, Timothée, mon enfant, selon les prophéties faites précédemment à ton sujet, c’est que, d’après elles, tu combattes le bon combat, en gardant la foi et une bonne conscience. Cette conscience, quelques-uns l’ont perdue, et ils ont fait naufrage par rapport à la foi. De ce nombre son Hyménée et Alexandre, que j’ai livrés à Satan, afin qu’ils apprennent à ne pas blasphémer.

La première partie du texte sert à nous mettre dans le contexte. Un contexte qui parle de l’église à l’époque de Paul.

Il faut veiller sur les fausses doctrines….

Vous me direz que cela est différent de nos jours, grâce à internet nous pensons être au courant des vraies doctrines. Alors que le nombre de fausses doctrine pullulant il est encore plus difficile de nos jours de pouvoir suivre tous les courants de pensées qui s’attache à chaque doctrines, sachant que chacun revendique la vérité.

Même si la vérité ne peux être détenue par un homme, puisque la vérité se nomme Jésus Christ, il n’en n’ai pas moins vrai que Jésus Christ est vivant et que par conséquence, une vérité existe.

Toutes discussions doctrinales doivent se faire dans un cadre bien déterminée. Une réunion de prière n’est pas un lieu de discussion doctrinale. Un culte n’est pas un lieu de discussion doctrinale. Car rapidement ces discussions restent stériles, et ne servent qu’à flatter notre “égo”.

C’est comme si les parents discutaient de la façon de gérer l’éducation des enfants devant les enfants. Cela va créer la confusion dans le foyer.

Le but du commandement …

Le mot commandement nous fait de suite penser à l’armée. Le lieu d’où viens les ordres, le lieu qui établit la stratégie de combat. Le paradoxe de tout cela c’est que l’église n’est pas une armée, puisque la victoire est assuré, mais elle doit fonctionner comme une armée pour révéler cette victoire que Jésus Christ a obtenue sur la croix.

De nos jours la religion des athées augmente considérablement. Photo atheemorale

Le fait d’obéir à un ordre ne nous rends pas esclave. Les commandements de Dieu sont pour donner la vie, ce qui produit une charité venant d’un coeur pur, d’une bonne conscience, et d’une foi sincère.

Quand vous êtes sur un champs de bataille, vous n’allez pas discuter sur les différentes techniques stratégiques que le général pourrait employer. Vous ne discutez pas sur sa doctrine. Si le général vous donne un ordre de combat, vous le faite, car vous savez que c’est une question de vie ou de mort. Tu ne t’arrête pas pour dire « pouces! ».

Des fois le général envoie des commandos suicides, ce qui se dit en langage chrétien : missionnaire !

ils veulent être docteurs de la loi, et ils ne comprennent ni ce qu’ils disent….

Notre assemblée fait l’objet d’attaque fréquente de la part de personne qui se pensent docteurs, qui veulent enseigner la doctrine de leur ministère. Ils viennent en se mettant auprès des responsables, pour soit disant les servir, et surtout pour les conseiller de ce que doit être l’église “La Maison Du Père”.

Il ne savent pas ce qu’ils disent, car leurs témoignages révèlent qu’ils ne font pas usages de leur bons conseils.

La prière aidant, et le Saint Esprit agissant, ils s’en vont vers d’autres oreilles plus prompte à écouter leurs doctrines religieuses.

bien que la loi n’est pas faite pour le juste, mais pour les méchants et les rebelles …

Nous qui rejetons la loi, comment pouvons nous dire ce qui est juste si nous ne mettons en pratique la loi. La grâce nous permet de vivre en tant que saint parmi les saints, mais la loi nous permet de confondre le méchant.

L’église qui réclame tant des disciples pour proclamer l’évangile, n’est pas capable d’appliquer la discipline dans sa maison. Ne croyons pas que “La grâce nous suffit pour supporter l’assaut du méchant”.

Matthieu 5:43-44 Vous avez appris qu’il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent,

2Jean 1:10 Si quelqu’un vient à vous et n’apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas: Salut!

C’est deux versets nous posent problème par leur antinomies. A moins que cela nous parle de ce que nous faisons dans le monde et ce que nous faisons dans notre maison.

Nous pouvons prier pour ceux qui nous persécutent, mais nous ne pouvons admettre que notre croyance soit remise en cause à partir de doctrines qui sont contre la loi.

AntiChrist veut dire être contre Jésus, contre le chemin, la vérité et la vie.

Nous devons bien comprendre que la loi doit non seulement être connus de tous, mais aussi appliquée par tous, pour que notre salut reste intacte.

Matthieu 5:30 Et si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier n’aille pas dans la géhenne.

On ne laisse pas les blessés sur le champs de bataille. Quitte à leur amputer un membre pour les transporter.

Paul interpelle Timothée pour qu’il fasse bien attention à ce qui rôde autour de lui, et à discerner les personnes qui ne reste pas à l’écoute et l’enseignement du Seigneur.

parce que j’agissais par ignorance, dans l’incrédulité ….

Nous avons agis, et nous agissons encore par ignorance. Merci Seigneur, dans ta bonté tu nous fait grâce, et surtout Tu utilise le Saint Esprit pour continuer à enlever les écailles de nos yeux.

Nous avons le choix de rester dans l’ignorance, dans l’incrédulité, mais si nous avons des révélations, une connaissance des principes du royaume des cieux, nous devons l’appliquer, comme un citoyen du royaume.

Dans tout ce contexte !

Combattant le bon combat !

Paul rappelle à Timothée les prophéties sur sa vie. Combattre le bon combat c’est de continuer à écouter ce que le Seigneur dit par les prophéties, et d’y obéir parce que leurs réalisations sont certaines. Si tu suis les directives de ton générale, de ton Seigneur, en gardant la bonne doctrine, alors ta conscience restera bonne et ta foi certaine. Il est facile de perdre la foi, de ne plus se sentir à sa place dans l’église. Parce que nous abandonnons le terrain du bon combat. Comment ?

Nous essayons par de fausses doctrine à justifier notre foi et notre conscience, alors que la justification viens uniquement par Jésus Christ. Et surtout parce que les commandements ne sont plus écouté comme une parole du Seigneur, mais comme une texte de la bible écrit par un auteur incertain.

j’ai livrés à Satan, afin qu’ils apprennent à ne pas blasphémer…

Lecture 1 Roi 13

1Rois 13:1-24 Voici, un homme de Dieu arriva de Juda à Béthel, par la parole de l’Éternel, pendant que Jéroboam se tenait à l’autel pour brûler des parfums. Il cria contre l’autel, par la parole de l’Éternel, et il dit: Autel! autel! ainsi parle l’Éternel: Voici, il naîtra un fils à la maison de David; son nom sera Josias; il immolera sur toi les prêtres des hauts lieux qui brûlent sur toi des parfums, et l’on brûlera sur toi des ossements d’hommes! Et le même jour il donna un signe, en disant: C’est ici le signe que l’Éternel a parlé: Voici, l’autel se fendra, et la cendre qui est dessus sera répandue. Lorsque le roi entendit la parole que l’homme de Dieu avait criée contre l’autel de Béthel, il avança la main de dessus l’autel, en disant: Saisissez le! Et la main que Jéroboam avait étendue contre lui devint sèche, et il ne put la ramener à soi. L’autel se fendit, et la cendre qui était dessus fut répandue, selon le signe qu’avait donné l’homme de Dieu, par la parole de l’Éternel. …….

Un homme de Dieu sans nom, car son nom n’est plus important, il n’a pas fait la volonté de Dieu. Et surtout parce que ce texte nous parle à chacun de nous, et c’est notre nom qui pourrait se trouvait à la place de cet homme sans nom.

Cet homme qui donne une parole de Dieu puissante. L’autel se fendit en deux, et la main du roi devient sèche en voulant intervenir envers l’homme de Dieu.

La suite nous parle que cet homme de Dieu qui s’est laissé avoir par un vieux prophète. Un spécialiste de la fausse doctrine.

Dieu a puni cet homme qui n’avait pas accompli l’ordre de son Seigneur. Un Lion est venu le dévorer.

……… L’homme de Dieu s’en alla: et il fut rencontré dans le chemin par un lion qui le tua. Son cadavre était étendu dans le chemin; l’âne resta près de lui, et le lion se tint à côté du cadavre.

Se faire livrer à Satan n’a rien de réjouissif. Dans l’ancien testament cela se faisait au travers d’un lion. Sous l’inquisition, c’était sur un bûcher.

Selon ce que nous montre la parole de Dieu à travers l’évangile, c’est que la personne n’a plus la couverture spirituelle de l’église, et elle est remise dans le monde, à la merci du monde.

Notre comportement vis à vis de la parole de Dieu est une chose, mais manquer de respect au Saint Esprit en utilisant sa puissance pour bâtir notre église, cela Dieu ne peut le tolérer. Et les responsables de l’Église doivent veiller au doctrine de l’église, comme si c’était Dieu lui même qui le faisait.

1Pierre 5:8 Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera

Et Pierre a livré Ananias et Saphira à Satan.

Écoutez le Seigneur …

Le plus dur ce n’est pas de donner la parole de Dieu, le plus dur c’est de faire ce que Dieu nous à dit de faire.

Le moment puissant se passe dans l’accomplissement de ce que Dieu dit de faire, et non pas dit de dire. Car la parole de Dieu sera toujours répandu, quoiqu’il arrive, mais Dieu cherche des hommes qui ne plient pas le genoux devant les idoles.

Écoutez Dieu, ce n’est pas seulement entendre la parole de Dieu, ce n’est pas seulement répéter la parole de Dieu. Écouter Dieu c’est Lui obéir et faire ce qu’Il dit.

Dans les temps que nous vivons actuellement, Dieu se passe de savoir si tu es assidu aux enseignements bibliques et à venir régulièrement à l’Église. Dieu veut savoir si tu fais ce qu’Il dit à l’Eglise.

Prophétie que l’Esprit de Dieu donne à l’Église occidentale.

Mat 10:16-20 Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes. Mettez-vous en garde contre les hommes; car ils vous livreront aux tribunaux, et ils vous battront de verges dans leurs synagogues; vous serez menés, à cause de moi, devant des gouverneurs et devant des rois, pour servir de témoignage à eux et aux païens. Mais, quand on vous livrera, ne vous inquiétez ni de la manière dont vous parlerez ni de ce que vous direz: ce que vous aurez à dire vous sera donné à l’heure même; car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous.

Sommes nous prêt à aller sur le front sans discuter aucun ordre, jusqu’à en mourir. Car pour bien entendre le Seigneur :

  • Pour cela il faut mourir à nous même.
  • Que celui qui des oreilles pour entendre, entende.
  • Avoir un coeur humble

Nous allons travailler ensemble à cela, car nous voulons être fier de pouvoir entendre ce que le Seigneur dit à l’Eglise. Plutôt que d’être fier de nos oeuvres

La source de notre baptême ….

Pour finir ce mois avec la source de  baptême, nous allons partager ce matin sur un enseignement qui pourrait prendre des heures et des jours de cours. Les fondements de l’église dépendent des fondements que nous mettons dans nos vies. Nous qui sommes les pierres vivantes de l’église.

Alors ne posons pas d’autres fondements que la parole de Dieu nous donne. Et notamment :

Hébreux 6:1-2  C’est pourquoi, laissant les éléments de la parole de Christ, tendons à ce qui est parfait, sans poser de nouveau le fondement du renoncement aux oeuvres mortes, de la foi en Dieu, de la doctrine des baptêmes, de l’imposition des mains, de la résurrection des morts, et du jugement éternel.

Si nous avons parler de cette source du baptême, nous devons être conscient que les écritures des apôtres nous enseignent sur la notion de plusieurs baptêmes.

Le baptême dans l’eau :

Le baptême d’eau est une manifestation de ce nous croyons en tant que baptiste.

Parce que si vous croyez ne pas appartenir à l’église baptiste, sachez que je suis baptiste. Comme si vous ne croyez pas appartenir à une église pentecôtiste, je suis pentecôtiste. Et même plus encore si vous ne croyez pas appartenir à une église catholique, je suis catholique. Mais je ne suis pas romains, je suis français.

Alors que le baptême d’eau est une action que nous retrouvons dans les lois que Dieu a transmise à son peuple. Cela dans la religion juive se nomme le Mikvé. Quand une personne avait touché un cadavre il devait passé par le Mikvé. Ce qui consiste à s’immerger dans des eaux vivent. Une femme qui était impur, ne pouvais retourner au temple sans passer par le Mikvé.
Ce qui veut dire que lorsque Jean Baptiste demander au peuple de Dieu de s’immerger dans le Jourdain, les personnes comprenaient qu’il s’agissait d’un Mikvé, un baptême.
Dans le cas de Jean Baptiste, il assimilait le fait de croire aux idoles et le fait d’avoir abandonné Dieu comme une impureté qui mène à la mort. Alors il fallait faire une « Téchouva », une repentance.
Et pourquoi Jean Baptiste demandait de se faire baptisé ?

Matthieu 3:2  Il disait: Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.

En d’autre terme il annonçait la venue du messie. Le royaume des cieux pour le peuple hébreux, ce n’est pas monter au ciel, c’est régner avec le Messie, le oint de l’Éternel : Jésus Christ.

Ce qui nous montre par là même que nous ne pouvons accueillir pleinement le messie, Jésus Christ dans notre vie, si nous ne nous baptisons pas. Et nous ne pouvons nous baptiser sans avoir pris conscience que nous sommes impur et donc que nous devons nous repentir.

Nous sommes d’accord que ce n’est pas le fait de plonger dans l’eau qui fait des chrétiens. Mais bien notre état de cœur. Dieu regarde à notre cœur et Lui sait si ton acte de baptême est fait avec repentance où pas.

C’est pour cela que nous ne pouvons pas baptiser des enfants. Mais vous comprenez bien aussi par là où peuvent s’arrêter nos discussions œcuméniques. Si nous ne faisons pas le baptême avec repentance, notre baptême deviens un sacrement pour les hommes. Une appartenance à un club. Alors que la présence de Jésus Christ dans nos vies demande autre choses qu’un sacrement, elle demande un engagement.

Suite à une repentance, nous baptisons d’eau afin de faire ce qui est convenable devant notre Père céleste.

Matthieu 3:11  Moi, je vous baptise dans l’eau, pour vous amener à la repentance; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera dans le Saint Esprit et dans le feu.

  • Notion entre baptême d’eau et baptême dans l’eau. Beaucoup de traduction parle de baptême d’eau, comme de baptême du Saint Esprit. Alors que les traducteurs sont bien souvent des personnes qui sont pédobaptiste, et bien souvent aussi sans connaître le baptême dans le Saint Esprit.

Ce verset nous parle de deux baptêmes supplémentaires que Jésus nous permet d’accéder. Le baptême dans le Saint Esprit et dans le feu.

Le baptême dans le Saint Esprit :

Jésus lui qui a été baptisé dans le Saint Esprit au moment de son baptême dans l’eau, nous invite à réclamer le baptême de Saint Esprit.

Il a fallut attendre que Jésus retourne auprès du Père pour que nous soyons tous au bénéfice de ce baptême. Le baptême dans le Saint Esprit est accessible par chacun de nous.
Le baptême parle d’une immersion, cela veut dire que nous sommes enveloppé par le Saint Esprit.

Pour un baptême il faut trois choses :

  1. il faut quelqu’un qui baptise
  2. il faut un élément dans lequel on baptise
  3. il faut un baptisé

Pour le baptême dans l’eau : ce sont les disciples de l’Église qui doivent baptisé dans l’eau comme le dit si bien le mandat que Jésus Christ a donné : Allez faites des nations des disciples en les baptisant …

Il le faisait dans l’eau. Et surtout il y avait des personnes à baptiser. 3000 lors de la première prédication de Pierre.

Pour le baptême dans le Saint Esprit : Dans le baptême du Saint Esprit il faut quelqu’un pour baptiser. Qui baptise ? C’est Jésus Christ Lui même. Comme Pierre le dit en acte 2, Dieu a répandu son Esprit.
Le Saint Esprit ne peut baptisé de Saint Esprit, comme certain de nos chants le disent, comme l’eau ne peut baptiser elle même la personne. Sinon à chaque fois que je prends un bain, je suis baptisé. Seul Jésus baptise dans le Saint Esprit.
L’église n’a aucune part dans le baptême du Saint Esprit. Ce qui nous met en garde contre tout homme qui pourrais imposer les mains en disant qu’il transmet le Saint Esprit est une hérésie.
Comprenez bien que je peux prier avec une personne pour me mettre en accord avec elle pour qu’elle reçoivent le Saint Esprit. Comme Paul l’a fait avec les disciples de Jean Baptiste, comme Pierre l’a fait aussi devant Simon le magicien. Mais Simon qui croyait que le don de Dieu s’obtenait au pris d’argent a été repris sévèrement par Pierre. Le geste d’imposition des mains n’est qu’un geste de prière dans ce cas, comme on impose les mains à un malade. Nous savons biens que c’est Jésus qui guérit et non pas celui qui a imposé les mains. Il en est de même pour le baptême dans le Saint Esprit.
Le baptême dans le Saint Esprit est donc une reconnaissant de notre état de cœur envers Jésus.

Mais alors pourquoi le baptême dans le Saint Esprit ?
Pour que notre témoignage soit puissant !. Car Jésus a bien fait une relation entre la puissance et vous serez mes témoins.

Actes 1:8 Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.

Et les signes de puissance, la manifestation du surnaturelle de Dieu.
L’Église doit accepté les charismes, le baptême dans le Saint Esprit si l’Église veut vraiment témoigner avec puissance de ce que Dieu veut faire. Donc ce n’est pas la théologie, le marketing, le merchandising, l’évènementiel qui fera la puissance du témoignage de l’Église. C’est une  Église baptisée dans le Saint Esprit.

La puissance du témoignage de l’Église se manifestera quand l’Église sera chrétienne. Car chrétien, cela veut dire appartenir au Christ, au Oint de l’Éternel. Donc il faut une Église ointe, rempli du Saint Esprit pour apporter un témoignage vivant au monde des morts vivants.
A noter :

  • Le baptême dans le Saint Esprit ne garanti pas une sanctification complète.
  • Le baptême dans le Saint Esprit ne garanti pas d’avoir des doctrines irréprochables

Le baptême dans le Saint Esprit n’est pas là pour cautionner nos erreurs, il est là pour que nous témoignons avec puissance cette évangile qui libère.

Ce qui nous amène au troisième baptême.

Le baptême de feu :

Malgré notre baptême dans l’eau, et notre baptême dans le Saint Esprit nous pouvons avoir une duplicité avec la chair. Trop souvent nous faisons au travers de nos traditions religieuses, un compromis avec le Saint Esprit.

Le feu est le moyen de briser de déraciner, et de brûler tous ce qui nous empêche de revêtir complètement la personnalité de Jésus Christ. Car nous devons pas aimer simplement Jésus Christ, mais manifester en action et en vérité Jésus Christ.

Si votre désir est de devenir vraiment à l’image de Christ, vous devez être prêt à brûler par le feu de l’Esprit. Pour cela il faut une décision intérieur radicale. Pourquoi?

Mettre le feu, c’est retirer nos vêtements souillées, notre chair, pour laisser apparaître qui on est vraiment.

Prophétie que l’Esprit de Dieu donne à l’Église occidentale.

Matthieu 10:16-20  Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes. Mettez-vous en garde contre les hommes; car ils vous livreront aux tribunaux, et ils vous battront de verges dans leurs synagogues; vous serez menés, à cause de moi, devant des gouverneurs et devant des rois, pour servir de témoignage à eux et aux païens. Mais, quand on vous livrera, ne vous inquiétez ni de la manière dont vous parlerez ni de ce que vous direz: ce que vous aurez à dire vous sera donné à l’heure même; car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous.

Les temps que nous allons vivre, ne vont pas se contenter d’un baptême dans le Saint Esprit et encore moins d’un baptême dans l’eau.

Daniel dans son livre raconte déjà à son époque comment ses amis ( Schadrac, Méschac et Abed Nego) sont passé par le baptême de feu. Le roi Nebucanetsar a demandé que ceux qui ne se prosternaient  pas devant ses idoles seraient jetés dans la fournaise. Et les amis de Daniel avait tellement confiance en Dieu qu’ils ne redoutaient pas cette épreuve du feu, et surtout ils n’ont pas renié Dieu devant la mort assuré.

Ceux qui jetaient les personnes dans la fournaise, mourraient tellement le feu était puissant, mais les trois amis de Daniel sont sortie avec l’aide d’une quatrième personne qui avait un visage comme un enfant de Dieu, comme le dit si bien le roi Nebucanetsar.

Quand vous êtes baptisé de feu, aucun autre feu ne peut vous atteindre. C’est comme un contre feu. Il n’y a plus rien à brûler, Dieu l’a fait.

Le baptême de feu c’est ce qui fait dire à l’apôtre Paul que la mort est un gain. Lorsqu’un prophète est venu pour le lié avec sa ceinture et lui annoncer des moments difficiles à venir. Paul a t-il dit qu’il enverrait un de ses disciples à Jérusalem, où est-il aller prêcher à Jérusalem cette bonne nouvelles qui brûler en lui.

Le feu de Dieu :

  • C’est la présence de Dieu qui met à part son peuple, comme il fait en se mettant entre Pharaon et le peuple hébreux sur la plage avant de traversé la mer à sec.
  • C’est la colère de Dieu qui se manifeste quand le peuple murmure. (Nombre 11)
  • C’est le feu de la Géhenne
  • C’est le feu de la fournaise
  • C’est un feu éternel

Mais c’est en toute circonstance un feu dévorant. Êtes vous prêt à vous laissez dévoré, êtes vous prêts à vous laissez déchiré. Car dans l’ancien temps quand un homme se repentait, pour s’humiliait, il déchirait son manteau.

Remarquons au passage que la tunique de Jésus n’a pas été déchirée, tunique qui était d’une seule pièce, car Il n’avait pas à se repentir pour nos fautes. Jésus a du faire un baptême que nous n’avons pas à faire, qui est la baptême de la souffrance (Luc 12:50 et Marc 10:38)

Avez vous peur ?

Le baptême de feu est un baptême de jugement.

1Corinthien 3:11-13  Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus Christ. Or, si quelqu’un bâtit sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l’oeuvre de chacun sera manifestée; car le jour la fera connaître, parce qu’elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu’est l’oeuvre de chacun.

Le baptême de feu c’est ce qui permet de savoir avec quoi tu construit vraiment.

Baptisé dans le Saint Esprit, c’est marcher par le Saint Esprit. Nous avons parler de cela dans toute une série de message. Le baptême dans le Saint Esprit ne se révèle pas par une action, mais par un fruit.

Le fruit de l’Esprit nous pousse à allez plus loin que de rester un simple témoin. Le baptême dans le feu nous transforme en martyr. C’est à un dire un témoin en toute circonstance, comme les amis de Daniel. Un témoin qui ne parle plus de l’agneau , mais qui devient un agneau, qui s’offrent aux autres.

Pourquoi le baptême de feu ?

Nous venons de voir que le baptême dans le Saint Esprit, permet aux disciples de témoigner avec puissance. Une fois que quelqu’un a rencontré Jésus Christ, il faut le baptiser certes, mais il faut l’enseigner. L’enseignement d’une parole vivante ne se fait pas à la légère. Et croyez moi que plus j’enseigne et plus je me dis : “ Pardonne moi Seigneur, car mes lèvres sont impures, et je fais parti d’une génération impure.”

Mais le Seigneur dans sa miséricorde, a prévus que ceux qui veulent quitter l’Egypte puisse prendre des forces pour le chemin qu’ils ont à faire.

Parallèle entre le baptême de feu et la pâque.

Exode 12:6-11  Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour de ce mois; et toute l’assemblée d’Israël l’immolera entre les deux soirs. On prendra de son sang, et on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera. Cette même nuit, on en mangera la chair, rôtie au feu; on la mangera avec des pains sans levain et des herbes amères. Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur. Vous n’en laisserez rien jusqu’au matin; et, s’il en reste quelque chose le matin, vous le brûlerez au feu. Quand vous le mangerez, vous aurez vos reins ceints, vos souliers aux pieds, et votre bâton à la main; et vous le mangerez à la hâte. C’est la Pâque de l’Éternel.

Sommes nous des chrétiens qui mettent du sang sur les linteaux de nos portes pour éviter à la mort d’entrer dans nos foyer. C’est déjà pas mal.

Et sommes nous prêt à aller plus loin en passant au feu notre chair afin de pouvoir offrir à ceux qui ne sont pas encore sortie d’Égypte la force nécessaire pour faire le voyage. Sommes nous prêt a n’être qu’un sacrifice vivant, car ce sont de tel sacrifice qui produisent un culte raisonnable pour Dieu.

 

 

Les couleurs de l’alliance

L’arc sera dans la nuée, et je le regarderai pour me souvenir de l’alliance perpétuelle entre Dieu et tous les êtres vivants qui sont sur la terre. Dieu dit à Noé : Tel est le signe de l’alliance que j’établis entre moi et tous ceux qui sont sur la terre.
(Genèse 9:16, 17 NBS)

L’arc en ciel est beau a voir pour nos yeux physiques. mais nous devons comprendre que l’alliance de Dieu va au delà de ce que nous pouvons voir.
car c’est en lui que tout a été créé dans les cieux et sur la terre, le visible et l’invisible, trônes, seigneuries, principautés, autorités ; tout a été créé par lui et pour lui ; ( Colossiens 1:16 NBS)
Effectivement la création de l’arc en ciel est fonction de la fréquence visible de nos yeux. Le soleil qui dégage une lumière blanche, voit cette lumière subir une diffraction sur les gouttes d’eau de la pluie. Selon les angles de la diffraction, les couleurs de l’arc en ciel apparaissent.
Si dans le monde, nous sommes la lumière, et que le Saint Esprit est la pluie qui tombe du ciel : il devrait y avoir des arcs en ciel.
Je crois que ce sont ces arcs en ciel que Dieu veut voir pour éviter de détruire le monde. Quand les porteurs de lumière, de la présence de Jésus Christ, se laissent arroser par la pluie du Saint Esprit, cela envoie un message à Dieu. Dieu nous a donné l’espérance en son fils, nous en devenant fils, nous lui donnons espoir en ce monde.
Alors en attendant, un nouveau jour, cherchons cette pluie qui vient du ciel en ayant conscience que cette pluie n’est pas uniquement pour faire grandir les désirs de mon coeur, mais aussi pour manifester l’alliance envers mon Dieu. Une alliance de couleur.

L’eau salée

Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. 
MATTHIEU 5:13 LSG

Se baigner dans la mer nous rappelle au combien l’eau est salée. Cela donne un goût fort a l’eau qui elle d’habitude nous rafraichit.
Ce passage de la parole, concernant le fait que nous sommes du sel dans le monde, et pour le monde, m’ai revenus à l’esprit quand j’avais la bouche pleine de cette eau de mer salée.
« Seigneur pourquoi n’as pas tu fait une eau de mer sans sel!  »
Et c’est sa réponse qui m’a bouleversée :
« Vous êtes quand même pas mal de chrétiens dans le monde pour lui donner du goût !  »
Si la représentation du monde c’est la mer, et celle des chrétiens le sel, merci Seigneur que la mer est un goût aussi salée.

Le monde c’est la mer, puisque c’est en elle que nous devons péché les poissons, c’est en elle que ce trouve les abîmes, les monstres marins.
Jésus arrivait à marcher sur l’eau par sa capacité à ne pas être atteint par le monde.

Comme le sel qui relève les saveurs d’un plat, il donne un goût à ce qui n’en a pas comme de l’eau. Le monde sans Dieu serait vraiment sans saveur.

Merveilleux, la mer la plus salée se trouve en terre d’Israël. Et là nous constatons que trop de sel tue la vie.
Comme quoi nous avons aussi à comprendre l’équilibre de la vie, sans chercher à forcer, ni a l’empêcher. Dieu seul donne et reprends la vie, et Lui seul peu connaître quel est le bon goût que cette eau salée doit avoir.

Les 7 étapes de la vie du Roi David

Nous allons passer par 7 étapes de la vie de David.

1er étape : Un jeûne berger.

Il est vrai que pour faire un homme, ou une femme de Dieu, nous dirons serviteur, il faut avoir un cœur de berger en premier lieu.
Jésus qui est la tête de l’église, est aussi de le bon berger. Alors pour servir dans l’église, il faut un cœur de berger. Prendre soin des brebis, et surtout des brebis perdues.
Si nous comprenons que le cœur de berger est une conditions pour oindre le roi d’Israël, en tout cas il est difficile de comprendre comment Dieu va chercher le plus jeûne des fils d’Ishaï. Car la durée entre l’onction de roi et la couronne du roi est longue, et surtout pleine d’embûche.

EX : La prophétie : Combien de fois entre une parole prophétique et sa réalisation, le temps nous paraît trop long.

Le plus a supporter pour David devait quand même venir de sa famille.
Souvent en tant que parents nous mettons des attentes sur la vie de nos enfants, et nous voudrions déjà les voir dans leur fonction. Autant Dieu peu se permettre de faire cela, mais nous devons avoir vraiment de la sagesse concernant l’application de telle charge sur la vie de nos enfants.

2eme étape : L’adoration.

Le premier service que David fait pour le roi Saül c’est d’être chantre.
Le plus étonnant, c’est que ses chants pouvait soulagé le roi Saül des mauvais esprits que Dieu lui envoyés.

> 1Sa 16:23  Et il arrivait que, quand l’esprit envoyé de Dieu était sur Saül, David prenait la harpe et en jouait de sa main; et Saül était soulagé et se trouvait bien, et le mauvais esprit se retirait de dessus lui.

Je ne parlerai pas des psaumes que vous connaissez par cœur.
L’adoration est donc un point essentiel pour pouvoir servir le Seigneur dans ses plans.

3eme étape : héros de la foi.

C’est avec foi que David a vaincu Goliath. Il avait une fois tellement démesuré qu’il avait déjà pris sur lui cinq pierres afin de tuer aussi les frères de Goliath qui était tout aussi grand que lui.
Mais soyons tout de même raisonnable. La foi de David ne tombe pas du ciel. Elle viens d’une relation de confiance en ce que Dieu lui partager dans ses moments de solitude à garder le troupeau dans des terrains désertiques.

> 1Sa 17:34  Et David dit à Saül: Ton serviteur paissait le menu bétail de son père, et un lion vint, et un ours: et il enleva un mouton du troupeau. 35 Et je sortis après lui et le frappai, et je délivrai le mouton de sa gueule; et il se leva contre moi, et je le saisis par sa barbe, et le frappai, et le tuai. 36 Ton serviteur a frappé et le lion et l’ours; et ce Philistin, cet incirconcis, sera comme l’un d’eux, car il a outragé les troupes rangées du Dieu vivant.

Dieu nous prépare toujours pour le combat suivant à venir. C’est pour cela aussi qu’il ne faut pas éviter les combats présent. Car nous devons les affronter aujourd’hui, afin d’être équipé pour demain.

EX : Les jeux de console. Il faut gagner des vies pour pouvoir affronter les moments dur du jeu.

4eme étape : la persécution.

Celui qui a reçu l’onction du prophète de Dieu pour devenir le roi de tout Israël est obliger de vivre dans des grottes pour ne pas avoir la colère de Saül sur Lui.
Le plus beau dans cette période de la vie de David, c’est que malgré la persécution, par deux fois alors qu’il pouvait tuer le roi Saül, il lui épargne la vie. Car il est des principes de Dieu. Ce que Dieu a oint, seul Dieu peu le « dé-oindre »
Malgré le péché que faisait Saül, il avait l’autorité de Dieu sur sa vie. Donc David n’a pas tuer Saül par respect pour lui, mais par respect de ce que Dieu a fait. Honore ton père et ta mère !

EX : Quand vous voyez un homme de Dieu dans la déroute. Vous n’êtes pas obliger de le suivre, mais vous ne devez pas le maudire!

5eme étape : La royauté

David est enfin reconnu comme roi du peuple. Vous constaterez qu’il ne suffit pas d’avoir reçu une onction de Dieu pour être serviteur. Encore faut-il avoir la reconnaissance du peuple.
Dieu ne fait que révéler un fruit dans la vie de quelqu’un que tout le monde doit pouvoir constater.
C’est David qui a su unifier le peuple Israël sur la terre promise.
C’est David qui pu établir Jérusalem comme capitale de la terre d’Israël.
C’est sa passion pour Dieu et son peuple qui a permis à David d’avoir un destin aussi exceptionnel.

6eme étape : La déchéance

David était si grand dans l’Ancien testament que pas moins de 62 chapitres de l’AT parle de sa vie. 59 références bibliques parle de David dans le NT, c’est le plus parmi les hommes que Dieu a utilisé dans l’AT.
Et pourtant, David a fait de grave péché.
Adultère avec Ber Shéba, meurtre de son mari Urie et mensonge vis à vis du peuple de cette histoire pendant a peu près un an.
Il a fallu que Dieu envois Nathan pour confondre David (2Sa 12), et lui dire « Tu es cet homme là »

Nous avons survoler les étapes précédentes, mais je voudrais que nous nous attardions un peu plus sur celle-ci. Car si il est vrai que David a fait des fautes, il est vrai aussi que notre Dieu la pardonné.
Il a été pardonné, mais à quel prix ?
Son premier né avec Ber Shéba. Mais plus que cela ! Nathan a de suite prophétisé sur lui en déclarant :

> 2Sa 12:10-12Et maintenant, l’épée ne s’éloignera pas de ta maison, à jamais, parce que tu m’as méprisé, et que tu as pris la femme d’Urie, le Héthien, pour qu’elle fût ta femme. 11 Ainsi dit l’Éternel: Voici, je susciterai de ta propre maison un mal contre toi: je prendrai tes femmes devant tes yeux, et je les donnerai à ton compagnon, et il couchera avec tes femmes à la vue de ce soleil; 12 car tu l’as fait en secret, et moi, je ferai cette chose-là devant tout Israël et devant le soleil.

Dieu est un dieu d’amour et de compassion, mais cette compassion a un revers de la médaille. La grâce que nous vivons dans nos jours à un revers de médaille qui s’appelle justice.
Nous sommes pardonnés de nos fautes sans aucunes restrictions, mais nous devons quand même subir les conséquences de ces actes.
> Gal 6:7-8 Ne soyez pas séduits; on ne se moque pas de Dieu; car ce qu’un homme sème, cela aussi il le moissonnera. 8 Car celui qui sème pour sa propre chair moissonnera de la chair la corruption; mais celui qui sème pour l’Esprit moissonnera de l’Esprit la vie éternelle.

David a rencontrer les circonstances de ses actes, et ceci dans sa propre famille, dans sa propre maison.
Les problèmes familiaux sont monnaie courante. Ils sont de deux sortes :
Les problèmes extérieurs : Se sont des agressions de la société, des circonstances qui entoure la famille ayant comme but de diviser, de détruire la famille. En générale les attaques extérieurs renforcent les liens dans la famille. Nous avons tendances à resserrer les rangs contre une agression extérieur.
Les problèmes intérieurs : Au sein même de la famille sont beaucoup plus difficile à appréhender. Cela est souvent du à de la rancune, de l’amertume. Ces racines étant issu d’un péché de quelqu’un dans la famille.
EX : la relation dans un couple qui a vécu une infidélité.

Si nous revenons au cas de David, il a du moissonner ce qu’il avait semé. Je rappelle ici, qu’il avait mis de coté pendant un an le fait qu’il avait péché contre Dieu et contre les hommes.
Ne nous laissons pas dorloter par un enseignement de la grâce qui dit qu’une fois que j’ai demandé pardon à Dieu, que les choses redeviennent dans l’ordre. La conséquence de nos actes reste présente présente, et nous devons l’assumé. Ce n’est pas par une prière toute simple :
« Seigneur merci pour ton sacrifice sur la croix, qui me permet d’être sauvé. Je te confesse à toi et toi seul la faute que j’ai commise, et j’attends de toi que tu rétablisse tout comme avant ! »

Je rappelle ici le verset de Galate 6:7et 8, qui s’adresse à des personnes qui sont sous la grâce.
« Ne vous y trompez pas! On ne se moque pas de Dieu ! »

La grâce signifie que Dieu ne vous tue pas premièrement, et surtout qu’Il vous donne la force de surmonter vos actes.

Ex : Je fais une bêtise, et je me casse un bras. Dieu fait grâce concernant ma bêtise, mais mon bras ? Il est toujours cassé.

  • C’est facile de semé, mais c’est bien plus dur de moissonner.
  • C’est facile de parler, mais C’est plus dur de réparer les dégâts fait par cette parole dans le coeur d’une personne.
  • C’est facile de dire, mais C’est plus dur de faire.

De nos jours nous nous attardons trop à la théologie corrective, plutôt qu’a la théologie préventive. J’explique :

  • Nous faisons plus d’enseignement dans la relation d’aide que dans l’aide à la relation.
  • Nous faisons plus d’enseignement dans la restauration que dans la construction.
  • Nous faisons plus de chirurgie esthétique pour essayer de caché nos défauts, que d’étude de la parole pour assumé qui nous sommes en Christ.

EX : L’apprentissage de la conduite en parlant d’abord de l’assurance.

C’est sur que nous avons :

> 1Jean 1:9 Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute iniquité.

Mais il est mieux de nous rappeler :

> Rom 6:11 De même vous aussi, tenez-vous vous-mêmes pour morts au péché, mais pour vivants à Dieu dans le Christ Jésus. 12 Que le péché donc ne règne point dans votre corps mortel pour que vous obéissiez aux convoitises de celui-ci;

Le roi David a du affronter le fer dans sa maison en conséquence de son péché.
Sa fille Tamar a été violé par son demi frère Ammon.
Tamar a tout dit à Absolom son frère, et Absolom a usé de stratagème pour tuer Ammon.
Comme David a rejetté Absolom, celui ci à tout fait pour prendre le pouvoir, jusqu’à réaliser la prophétie de Nathan.

> 2Samuel 16:21 Et Akhitophel dit à Absalom: Va vers les concubines de ton père, qu’il a laissées pour garder la maison; et tout Israël entendra dire que tu es en mauvaise odeur auprès de ton père, et les mains de tous ceux qui sont avec toi seront fortifiées. 22 Et on tendit une tente pour Absalom sur le toit; et Absalom entra vers les concubines de son père, aux yeux de tout Israël.

Joab a tué Absolom, bien que David l’avais formellement interdit. Ce qui lui valut de ne pas être cité dans le nombre des hommes vaillant de David.

Vous allez me dire autant tout arrêter de suite, si nous devons subir les conséquences de nos péchés cela va être trop dur. Mais il y a une dernière étape dans la vie de David.

7eme étape : le temple de Dieu en héritage.

David a préparer le temple pour son fils Salomon.
Parce que la seule façon d’honorer son Dieu malgré toute les circonstances qu’il vivait, c’était d’envisager la construction d’un temple pour la présence de Dieu sur terre, pour l’arche d’alliance.
Comme il avait du sang sur les mains, Dieu n’a pas voulu qu’il le construise.
Tout comme l’humanité n’a pas la capacité de construire le troisième temple à Jérusalem, se sera Jésus Christ, le Messie qui reviendra pour le construire.
Mais nous devons préparer les matériaux pour ce temple. Il nous faut préparer les pierres vivantes pour la construction de ce temple.

Le règne de Salomon est une prophétie du règne que nous allons vivre avec Jésus Christ. La sagesse de Dieu est bien plus grande que celle de Salomon. Alors si au temps de Salomon, le royaume était merveilleux, a combien plus forte raison avec le Messie comme Adonaï allons nous vivre dans un royaume super merveilleux.
Ce royaume se mérite, et nous devons dépasser nos doutes, et surtout proclamer la volonté de Dieu.

 

Image © Sarah Rouxel

Soukkot : le retour du Messie


Soukkot
c’est une fête de la joie, la joie de pouvoir fêter la moisson.

Cette fête nous parle aussi du temps passé par le peuple hébreux sous des tentes dans le désert.

Lév 23:39 Le quinzième jour du septième mois, quand vous récolterez les produits du pays, vous célébrerez donc une fête à l’Éternel, pendant sept jours: le premier jour sera un jour de repos, et le huitième sera un jour de repos. 40 Vous prendrez, le premier jour, du fruit des beaux arbres, des branches de palmiers, des rameaux d’arbres touffus et des saules de rivière; et vous vous réjouirez devant l’Éternel, votre Dieu, pendant sept jours. 41 Vous célébrerez chaque année cette fête à l’Éternel, pendant sept jours. C’est une loi perpétuelle pour vos descendants. Vous la célébrerez le septième mois. 42 Vous demeurerez pendant sept jours sous des tentes; tous les indigènes en Israël demeureront sous des tentes, 43 afin que vos descendants sachent que j’ai fait habiter sous des tentes les enfants d’Israël, après les avoir fait sortir du pays d’Égypte. Je suis l’Éternel, votre Dieu.

Nous gémissons dans nos tentes et Dieu dit de faire une fête des tentes

2Co 5:1 Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l’ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n’a pas été faite de main d’homme.

 Ce fut à l’occasion de cette fête qu’eût lieu la dédicace du temple de Salomon, lorsque «le roi, tournant son visage, bénit toute l’assemblée d’Israël», après que le Dieu d’Israël eut accompli de sa main, ce qu’il avait dit de sa bouche à David, et que la gloire de l’Éternel eut rempli la maison de Dieu.

Ce fut à l’occasion de cette fête que les enfants d’Israël furent rassemblés sous Néhémie, après qu’ils eurent été ramenés dans leur pays après la captivité de Babylone.

Cette fête de l’ancien testament nous parle de beaucoup de choses. Et l’ancien testament est l’ombre du nouveau testament. Nous retrouvons cette référence dans Colossiens.

Colossiens 2:16  Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats: 17  c ‘était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ.

Que peut-il nous arriver dans nos tentes ?

Dans nos tentes comme les portes ne sont étanches, comme l’isolation n’est pas bonnes, il y entre facilement des petits êtres que nous ne voudrions pas voir.

Et oui, il est difficile de faire une étanchéité spirituelle dans la tente que représente notre corps, ce qui fait que nous avons des petits démons, des odeurs nauséabondes qui viennent rapidement à l’intérieur.

Cela me fait pensé à une histoire dans l’Exode.

Exo 8:1 L’Éternel dit à Moïse: Va vers Pharaon, et tu lui diras: Ainsi parle l’Éternel: Laisse aller mon peuple, afin qu’il me serve. 2 Si tu refuses de le laisser aller, je vais frapper par des grenouilles toute l’étendue de ton pays. 3 Le fleuve fourmillera de grenouilles; elles monteront, et elles entreront dans ta maison, dans ta chambre à coucher et dans ton lit, dans la maison de tes serviteurs et dans celles de ton peuple, dans tes fours et dans tes pétrins. 4 Les grenouilles monteront sur toi, sur ton peuple, et sur tous tes serviteurs. 5 L’Éternel dit à Moïse: Dis à Aaron: Étends ta main avec ta verge sur les rivières, sur les ruisseaux et sur les étangs, et fais monter les grenouilles sur le pays d’Égypte. 6 Aaron étendit sa main sur les eaux de l’Égypte; et les grenouilles montèrent et couvrirent le pays d’Égypte. 7 Mais les magiciens en firent autant par leurs enchantements. Ils firent monter les grenouilles sur le pays d’Égypte. 8 Pharaon appela Moïse et Aaron, et dit: Priez l’Éternel, afin qu’il éloigne les grenouilles de moi et de mon peuple; et je laisserai aller le peuple, pour qu’il offre des sacrifices à l’Éternel. 9 Moïse dit à Pharaon: Glorifie-toi sur moi! Pour quand prierai-je l’Éternel en ta faveur, en faveur de tes serviteurs et de ton peuple, afin qu’il retire les grenouilles loin de toi et de tes maisons? Il n’en restera que dans le fleuve. 10 Il répondit: Pour demain. Et Moïse dit: Il en sera ainsi, afin que tu saches que nul n’est semblable à l’Éternel, notre Dieu. 11 Les grenouilles s’éloigneront de toi et de tes maisons, de tes serviteurs et de ton peuple; il n’en restera que dans le fleuve.

Vous êtes déjà entrain de penser , mais cela n’a plus rien à voir avec Soukkot.

Laisse aller mon peuple, afin qu’il me serve

Je vais y venir en parlant de cette mésaventure qui est arrivée au Pharaon.

Je tiens simplement à vous dire que la moisson consiste à faire sortir le peuple de Dieu de l’Egypte. Et tant que ce n’est encore la fin, l’oméga, nous devons faire comme Moïse :

Laisse sortir le peuple de Dieu.

Nous devrons être capable de dire à Satan :

  • laisse notre famille sortir de l’esclavage,
  • laisse mes collègues de travail sortir de l’activisme,
  • laisse mes amis sortir de leur parc d’attractions

Ce sont dans nos tentes que Satan nous tente.

Nous avons des grenouilles dans la maison.

C’est le foyer, c’est la famille qui comporte des grenouilles. Nos enfants peuvent se transformer en grenouille si nous ne travaillons pas leur éducation. Ils sont capables de devenir insaisissable et gluant comme les grenouilles.

Nous avons des grenouilles dans la chambre à couché.

C’est le lieu de notre intimité spirituelle. C’est la que nous devons avoir une relation intime avec notre Dieu. Là ou la porte fermé nous devrions avoir une relation avec notre Dieu en toute simplicité. Mais il y a des croassements.

Nous avons des grenouilles dans le lit.

Notre lit conjugal doit être garder de toutes souillures. Et là nous copulons comme des grenouilles. Les femmes croient qu’un bisous sur le crapaud va en faire un prince charmant. Cela ne marche pas à tout les coups.

Nous avons des grenouilles dans la maison de nos serviteurs

Les personnes qui vont venir chez nous pour nous servir vont être infectés par les grenouilles que nous avons. Et vont en ramener de ce fait chez eux.

Nous avons des grenouilles dans la maison de ton peuple

La transmission générationnelle se préfigure au travers de la maison du peuple. Car pour Pharaon, c’est dans le peuple que se fait sa transmission. Le peuple ne peut aller plus haut que le Pharaon, comme les brebis ne peuvent aller plus haut que le berger.

Nous avons des grenouilles dans le four et le pétrin.

Ce qui produit la nourriture est infecté par les grenouilles. Et le pain à la grenouille ce n’est pas bon. Comme le pain à la grimace d’ailleurs.
Pharaon appela Moïse et Aaron, et dit: Priez l’Éternel,

Pour sortir des grenouilles il n’y a pas cinquante solutions. Il faut prier. Encore faut-il faire attention de persévérer dans la prière pour vraiment en obtenir les objectifs. Ce qui veut dire que nous ne devons jamais arrêter. Au contraire, nous devons redoubler de prière.

Moïse dit à Pharaon: Glorifie-toi sur moi!

La réponse de Dieu à nos prières n’est pas forcement celle que nous attendons.

Dieu pour répondre aux problèmes du Pharaon, en envoyant Moïse. Un berger qui s’occupe de brebis. Oui c’était son demi frère, mais dans quel état revient-il. Un berger cela sent une mauvaise odeur.

N’attendons la réponse de Dieu comme nous le voulons, mais attendons nous à une solution. Peu importe laquelle. Mais Dieu a une solution à ton problème, si ce problème est un obstacle à ton avancement sur le chemin de la vérité.

Pour demain.

Ce qui est incroyable dans cette histoire, c’est que le Pharaon est près à aller se recoucher avec ses grenouilles. En répondant « DEMAIN » à la question de Moïse qui veux savoir quand Dieu va t-Il enlever les grenouille, c’est que le Pharaon accepte de dormir encore une nuit avec ses grenouilles. Nous développons de l’affections vis à vis de nos grenouilles, de nos petits vices.

Voulez-vous rentrer chez vous en retrouver les grenouilles que vous avez laisser en venant au culte ?
Le rapport avec Soukkot

Rappel des regalims : trois convocations

Les trois régalims, les fêtes auquelles les hommes du peuple hébreux devaient se rendre à pied à Jérusalem. D’ou le nom régalim qui viens de régal (pied). Dans ces régalims il y a deux fêtes qui ont une particularité.

2 fêtes de 7 jours + 1 : Pessah et Soukkot

Tout comme le peuple de Dieu devait se souvenir de sa servitude, le peuple devait se souvenir de la vie dans le désert.

Ce huitème jour repésente : Chemini Atseret

Dans la Bible hébraïque L’atsérèt est mentionnée deux fois dans le Pentateuque, toujours à la suite de la fête de Souccot, lorsque celle-ci est décrite en tant que « fête à YHWH », mais non en tant que « fête de la récolte. » Les offrandes qui lui sont particulières (korban moussaf) sont également décrites après celles de Souccot.

Il semble que la solennité du huitième jour ait été respectée parmi les enfants d’Israël à l’époque du premier Temple de Jérusalem comme à celle du second.

Jésus reviens le 8ème jours.

Jean 7:2 Or, la fête des Juifs, la fête des Tabernacles, était proche. 3 Et ses frères lui dirent: Pars d’ici, et va en Judée, afin que tes disciples voient aussi les oeuvres que tu fais. 4 Personne n’agit en secret, lorsqu’il désire paraître: si tu fais ces choses, montre-toi toi-même au monde. 5 Car ses frères non plus ne croyaient pas en lui. 6 Jésus leur dit: Mon temps n’est pas encore venu, mais votre temps est toujours prêt. 7 Le monde ne peut vous haïr; moi, il me hait, parce que je rends de lui le témoignage que ses oeuvres sont mauvaises. 8 Montez, vous, à cette fête; pour moi, je n’y monte point, parce que mon temps n’est pas encore accompli. 9 Après leur avoir dit cela, il resta en Galilée. 10 Lorsque ses frères furent montés à la fête, il y monta aussi lui-même, non publiquement, mais comme en secret.

C’est quoi ce secret ?

Et le 8ème jours il sera trop tard pour chasser vos grenouilles, pour dire encore Demain. Car Dieu à une réponse pour chacun d’entre nous aujourd’hui. Demain pour Dieu il sera trop tard.